La société de mise en bouteille (LCCBC) a lancé la campagne "un milliard de raisons de croire dans le leadership culturel’’ pour ramener la marque Coca-Cola dans les esprits et le cœur du peuple libérien et rappeler aux consommateurs l'engagement du système à soutenir le peuple libérien, surtout pendant les temps difficiles dus à la terrible maladie Ébola. L'objectif de la campagne est de redonner l'espoir et le bonheur aux communautés libériennes après une longue période de peur, de tension et de nombreux décès causés par le déclenchement de l’épidémie d'Ébola.

Au cours d’une belle cérémonie de lancement, le vice-président du Libéria, Joseph N. Boakai, les membres du corps diplomatique, les chefs d'entreprises et d'organisations, les micro distributeurs Coca-Cola, les sénateurs, une survivante d'Ebola, Kyndy Kabbah, les partenaires de Coca-Cola Libéria et le public en général ont eu droit à des activités de divertissement, y compris une publicité télévisée montrant l'impact de l’Ébola et comment le peuple libérien devait avoir un milliard de raisons de croire en lui malgré tout ce qu'il a enduré.

Seth Adu Baah, directeur pays de LCCBC dans son discours de bienvenue, a souligné la nécessité pour le peuple libérien d’oublier le passé et aller de l'avant après la terrible épidémie de l’Ébola. Il a dit aux invités que tout n'était pas perdu et que ce qui les liait était plus fort et plus grand que ce qui les divisait. Il a également souligné le soutien énorme et massif que le système Coca-Cola avait apporté au peuple libérien suite au déclenchement de l'épidémie d'Ébola. "Nous avons soutenu les efforts du gouvernement en faisant des dons en numéraire, de fournitures médicales, d'eau potable, de jus, de thermomètres infrarouges, de kits Ébola, en sponsorisant la formation à la sensibilisation et l'éducation sur l’Ébola et d'autres moyens logistiques d’une valeur de plus de 500 000 dollars US dans divers hôpitaux, ministères et organismes’’. "Coca-Cola a été aux côtés du peuple libérien au plus fort de l’épidémie d’Ébola et sera toujours à vos côtés. Nous sommes des survivants et nous savons et nous croyons que nous résisterons une fois de plus puisque nous continuons à travailler ensemble pour surmonter les épreuves."

Philippe Ayivor, cadre supérieur à la retraite de la Société Coca-Cola et membre du Conseil d'administration de la société équatoriale de mise en bouteille Coca-Cola, qui était présent pour lancer la campagne, a rappelé à quel point le Libéria était résilient. "Tout au long de l'histoire, nous avons tous été témoins des défis et de la croissance que le Libéria a connus, il a pu s’en sortir et je ne suis donc pas surpris que le pays puisse surmonter l’épidémie de l'Ébola". Il a déclaré qu'il était très optimiste au sujet du Libéria et a loué le pays pour son courage et sa foi.

La survivante d'Ébola, Kyndy Kobbah qui a contracté le virus mortel, alors qu'elle était en mission pour sauver des vies dans une des cliniques locales hors du comté de Montserrado, a été mise à l'honneur par Coca-Cola pour avoir été une femme courageuse et une survivante. Elle était si heureuse d’être associée au lancement de la campagne et a promis son soutien inébranlable. Elle a dit: "Je suis l'une des milliards de raisons de croire au Libéria à nouveau et je suis tellement reconnaissante à Coca-Cola pour cet honneur et pour m’avoir permis de réaliser mon rêve, celui de sensibiliser les gens et les aider à réfléchir encore une fois’’.

Le vice-président Bokai a fait le récit de toutes les actions positives et le soutien que Coca-Cola a apporté au peuple du Libéria pendant toutes ces années. Il a présenté la Société comme un véritable partenaire du Libéria: "La société a apporté d'énormes contributions au pays au cours de ces années, même pendant la période de crise nationale, et nous voulons reconnaître votre leadership et les nombreux programmes que vous avez introduits pour aider notre population. "Il a remercié la société pour sa décision d'honorer Kyndy Kobbah et pour son initiative d’autonomiser économiquement à l’échelle mondiale les femmes 5by20, qui a été mise en œuvre au Libéria.