A man refreshes with Coca-Cola beside an old Coca-Cola kiosk (Lagos, November 1977).
A homme se rafraichissant avec un Coca à côte de l’ancien Kiosque Coca-Cola (Lagos, Novembre
Pour la plupart des Nigérians qui ont grandi dans les années 1960 jusqu’au début des années 1980, une période que beaucoup décrivent encore comme l'âge d'or du pays, le kiosque Coca-Cola était plus qu'une étale commerciale. Beaucoup de bons souvenirs ont été construits autour de lui. Et, il symbolise une certaine nostalgie de la part de cette génération.

Comme la marque elle-même, le kiosque Coca-Cola était emblématique et omniprésent. Il s'est distingué dans de nombreuses rues à ses couleurs et son slogan reconnaissable. Ce dernier a évolué au cours des années, et celui qui courait au début des années 1980 était « Coca-Cola, c’est ça !»

À l'époque où les femmes au foyer étaient plus nombreuses, un kiosque Coca-Cola situé devant sa maison permettait à une femme de s'engager simultanément dans le commerce de détail tout en jouant son rôle de mère et de femme au foyer. Ceci, entre autres facteurs, explique pourquoi les femmes dominent la distribution et la vente au détail de Coca-Cola au Nigeria à ce jour.

Les kiosques Coca-Cola ont également joué un autre rôle. Outre la vente de Coca-Cola, de Fanta et de Sprite, les propriétaires de kiosques vendaient également des provisions, ce qui en faisait un quartier commercial populaire et une extension du garde-manger domestique. Les clients étaient principalement des jeunes filles – des filles ou des domestiques qui aidaient à faire les courses. Au regard des normes sociales strictes de ces temps-là, faire les courses dans un kiosque  Coca-Cola étaient pour beaucoup de ces filles la seule opportunité (dans le langage d'aujourd'hui) de «passer du bon temps».

Boys Scouts refresh at a Coca-Cola kiosk during the Nigeria Golden Jamboree of the Boys Scouts (Lagos, January 1965).
Des Scouts se rafraichissant à un ancien kiosque Coca-Cola pendant le festival des scouts (Lagos, Janvier 1965)
Naturellement, ce profil de clientèle a attiré un autre type de la même manière que les papillons sont attirés par des fleurs. Parce qu’il n'y avait pas beaucoup d'endroits où les filles «éligibles» pouvaient être vues, les kiosques Coca-Cola sont donc devenus des endroits discrets pour les jeunes garçons à la recherche de l'amour. Mais les relations directes étaient interdites. Par conséquent, l’on avait recours à des gestes codés et des lettres d'amour ou des poèmes envoyés et reçus ou rejetés subtilement ! 

Dans certains cas, les lettres d'amour étaient envoyées par des intermédiaires, avec des conséquences désastreuses pour le Roméo et sa Juliette, si la lettre tombait dans de mauvaises mains comme cela advenait quelques fois. En effet, de nombreuses relations romantiques à aboutissements divers de même que de nombreux mariages ont éclos et été arrosés autour des kiosques Coca-Cola.

Malheureusement, à partir du milieu des années 1980, diverses politiques interdisant ou restreignant l’installation des stands commerciaux ont perturbé les kiosques Coca-Cola et entraîné un déclin progressif de ce mémorable symbole.

The new Coca-Cola Kiosks
Les nouveaux kiosques Coca-Cola.
Comme tous les vrais symboles, cependant, les kiosques Coca-Cola ont fait un retour triomphant en 2013 dans le cadre du programme Lagos "iconic Retail Kiosks"(Kiosques emblématiques de Lagos), une initiative de Coca-Cola 5by20 en partenariat avec le ministère de la Femme et de la réduction de la pauvreté de l'État de Lagos. Le nouveau kiosque, bien que structurellement similaire au précédent, est de couleur rouge avec un message fort destiné au grand public.

En reconnaissance du rôle historique joué par les kiosques Coca-Cola en tant que plate-forme pour l'autonomisation économique des femmes, le gouvernement de l'État de Lagos tient à exploiter les kiosques en vue de limiter l'impact de sa politique de renouveau urbain, qui a déplacé des milliers de commerçants et artisans, pour la plupart des femmes, et aggravé le chômage et la pauvreté.

Le programme Coca-Cola "Iconic Retail Kiosks" va booster nos points de vente et notre présence dans les rues, contribuer à atteindre nos objectifs de 5 by 20, et renforcer nos relations avec le gouvernement. Cette année, 300 femmes recevront les kiosques, et un plus grand nombre encore en bénéficieront ultérieurement.

Les temps ont drastiquement changé depuis la vieille époque, avec les téléphones mobiles et les réseaux sociaux servant de nouvelles plates-formes de rencontre amoureuse pour les jeunes et les moins jeunes. Il reste à savoir si les nouveaux kiosques Coca-Cola pourront redevenir les points de rendez-vous préféré pour cette "génération Internet".